AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour en Arrière Chibi!Boys !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Lun 13 Fév - 0:16

Elle ne pouvait s'empêchée de le trouver magnifiquement sexy, les yeux légèrement embrumée par le désir et le corps totalement a la merci de son homme, ses caresses presque semblable a un massage sensuel parcouraient le torse et les épaules de celui-ci alors que la rouquine frisonner en le sentant jouer avec ses sous-vêtements, lui rendant le moindre de ses baisers au cou et aux épaules, cherchant parfois a lié leurs délicieuse lèvres ensemble. Elle était tellement excitée, elle avait tellement envie de lui, que sa jupe ne tarda pas a rejoindre son soutiens gorge, tout comme ses chaussettes longue qu'elle enleva avec ses pieds, frottant involontairement ses jambes contres celle de son amant de manière torride, son genoux frottant délicieusement et doucement contre le sexe engorgée de Saitama encore cacher sous les vêtements, alors qu'elle elle finissait uniquement en culotte pendant qu'il la pelotée. Anko n'avait même pas besoin de réfléchir, son corps répondait au sien avec envie et sa voix ne faisait que lui faire perdre d'avantage la raison, poussant un petit gémissement quand il s'attaqua a sa poitrine, alors qu'elle lui caresser le dos et les cheveux avec envie ne sachant pas ce qui la retenait de lui arracher son pantalon.

- Et je meurs ... d'envie ... que tu me prenne !

En plus, elle était tellement excitée qu'il n'aurait nullement besoin de la préparée ou de lubrifiant. Elle en profita d'ailleurs pour finir de lui enlever sa ceinture et lui faire glisser son pantalon sur les genoux, lui caressant au passage son jolie petit cul.



Ce petit "Pas encore" avait titiller la curiosité du bruns, surtout avec un baiser aussi tentant que celui-ci, il la mata donc avec envie retirer son soutien gorge en filant dans la chambre, se demandant ce qu'elle avait bien voulus lui préparer comme "surprise". Il se leva a son tours et s'étira avant de pénétrer dans la chambre a mis chemin entre la naïveté et la méfiance, son corps brulant d'envie, Nakio avait a peine eu le temps de tourner la tête pour la regardée, surpris, qu'ils se retrouvèrent dans le noir complet, de délicieux frissons lui parcourant le corps, ses sensation étant décuplé par l'obscurités, les moindres geste de le jeune femme, sa poitrine offerte si pleines de désir, son souffle chaud tapant contre sa nuque. Rien a dire, Emiro n'avait pas mis longtemps avant d'arriver a le rendre dingue et il crus perdre pied quand elle joua a son tours la carte de la caresse indirecte, son membre ne faisant que se gonfler un peu plus d'envie alors qu'il en soupirer de désire.

Il ne lui fit pas le plaisir de lui répondre et qui plus est, ce n'est pas parce qu'ils étaient dans le noir complet que le jeune homme ne connaissait pas sa chambre dans les moindres recoins ! Il en profita donc pour se laisser emporter par le désir, lui attrapant les poignets avant de la plaquer contre le mur, les bloquant au dessus de sa tête laissant son souffle chatouiller la peau de la jeune femme avant de lentement lui lèche le haut de la poitrine, remontant dans le cou qu'il mordilla, la couvrant ensuite de baiser tendis qu'il coller leur corps l'un a l'autre, lui faisant ressentir son envie toujours plus intense. Lui murmurant de sa voix rauque.

- Tu n'aurais peut-êtres pas dû faire ça ...

Sur le coup, il avait une terrible envie de la prendre là, tout de suite, contre son mur sans prendre le temps qu'ils soient dans une position plus confortable.

~~~~~~~~

Lorsqu'il sentit la jupe de la jeune femme voler, puis bientôt son pantalon s'en aller aussi un râle d'envie lui échappa. Il continua ses jeux de langues sur sa poitrine, alors qu'il finit d'envoyer correctement voler son pantalon, se retrouvant uniquement en boxer au dessus d'elle. Et c'est bien pour ça, car il savait que quasiment plus rien ne les séparer, qu'il s'allongea sur elle, collant bien son bassin contre le bas ventre de la rousse. Il vient souffler dans sa nuque, perdant une de ses mains dans ses cheveux roux, alors que l'autre caresser ses cuisses. Il l'embrassa avec fougue alors que ses doigts frôlèrent intensément ce petit bout de tissu. Bout qu'il finit très vite écarté un peu sur le côté, pour laisser un doigts curieux caresser l'intimité de la rousse.
Il frissonna et la regarda avec intensité alors qu'il sentait l'humidité déjà bien présente a cet endroit. Pour dire vrais, cela l'excita tellement, qu'il sentit son gland s'humidifier comme un grand de prés sperme. Il la doigta légèrement, la dominant de sa hauteur, la dévorant du regard alors qu'ils e lécha les lèvres, avant de se lécher perversement les doigts. Soudain la culotte et le boxer volèrent rejoindre les reste des habits, et alors qu'il l'embrassa avec fougue, allant directement chercher sa langue ... il présenta son sexe dardé d'envie, contre l'intimité de la rousse. Il commença d'abord par les faire se toucher, se frôler avant de très lentement la pénétrer soupira de plaisir entre deux baiser sur ses épaules et sa nuque. Mon dieu qu'il en avait eu envie ... qu'elle était étroite ... délicieuse. Alors qu'il finit de la pénétrer en entier, il préféra la regarder droit dans les yeux, voulant voir si elle aller bien. Il y était aller en douceur, avec tendresse, amour, restant attentif a tout les signes de refus ou de douleurs que pouvais avoir Anko ... Et maintenant avant de commencer els vas et viens, elle voulait être sur qu'elle aller bien, qu'elle voulait continuer.

- Anko, je t'aime ... tu es tellement délicieuse ...

Il soupira de plaisir alors qu'il commença de très lent va et viens lui permettant de s'habituer à sa présence en elle. Il l'embrassa de nouveau avec fougue étouffant un nouveau soupir.


Elle soupira intensément de plaisir et d'envie lorsqu'il la plaqua contre le mur. Emiro adoré ça, elle tremblait d'envie sous ses baisers, sous sa respiration contre sa peau. Mon dieu il la chercher tellement, il la faisait fondre, il l'excité au point qu'il n'aurait aucun mal a lui faire tout ce qu'il voulait. Elle se débâtit un peu pour libérer un de ses poignet. Elle plongea ses doigts dans ses cheveux brun, les tenant avec force alors qu'elle l'embrassa avec une fouge légèrement violente. Elle libéra son deuxième poignet et lui attrapa une fesse avec force le temps du baiser. Lorsqu'elle eu finit, elle soupira et d'une voix tellement excité et excitante, une voix chaude un peu rauque elle aussi, elle lui répliqua

- Ou peut-être que si !

Et a peine eu t'elle finit sa phrase que le pantalon du brun toucha le sol. Et elle ne le laissa rien dire, qu'elle glissa le long du mur embrassant son torse, attrapant le boxer du bout des dents, le tirant vers le bas libérant le sexe du brun. Elle avait décidé de ne lui laisser aucun répit, de le chercher, de le provoquer jusqu'au bout . Elle attrapa son dard en main, le branla un peu, l'embrassa avant de le prendre en bouche en soupira de plaisir. Ses lèvres se refermèrent sur sa chaire, la langue vient titiller son gland alors qu'elle commencer a bouger lentement la tête d'avant en arrière. Emiro ferma les yeux, appréciant étrangement de sentir ce sexe dur, pulser d'envie entre ses lèvres. C'était sa première fellation, mais d'instinct elle fit bien attention de ne pas faire rapper ses dents, d'utilise ses lèvres pour le branler alors que sa langue s'amuser avec son gland ou a s'enrouler autour de son membre lorsqu'il aller profondément dans sa bouche. Parfois elle reculer un peu sa tête pour mieux taquiner le gland de Nakio, jouant avec sa petite fente, léchant sans gêne les goutes de prés sperme qui s'en échapper, avant de le prendre de nouveau en bouche. Oui Emiro avait beau n'avoir jamais couché avec un homme, elle faisait confiance a ses instincts ... ce qui avait tendance a masquer le fait que c'était sa première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Lun 13 Fév - 3:09

La jeune femme ne pouvait retenir les soupirs de plaisirs et d'envies qui lui échapper, accompagner parfois de petit gémissement, pour êtres honnête, ça lui faisait un peu bizarre qu'on la touche a un endroit aussi intime tendis que ses joues se coloraient d'avantage, mais il s'agissait de l'homme qu'elle aimait et elle en avait tellement eu envie qu'elle n'allait certainement pas reculer maintenant ! Surtout avec la vue excitante qu'elle avait ! La rouquine répondit fougueusement a son baiser, l'attrapant pour le coller un peu plus a elle alors que son corps quémander plus, ondulant doucement contre lui, facilitant les provocations silencieuse de Saitama. Quand elle le sentit rentré en elle, elle se crispa pendant quelque secondes, ce qui eu pour effet qu'elle se referme d'avantage sur lui, enfouissant sa tête dans le creux de son épaule, elle ne l'avait pas imaginer si ... Imposant. C'était assez bizarre sur le moment, mais mon dieu que c'était plaisant ! Elle le regarda donc avec un profond amour, frissonnant a son regard tellement intense en lui répondant.

- Moi aussi je t'aime Sai' ...

En disant ça, elle l'avait pas lâchée du regard, écartant un peu plus légèrement les cuisses comme pour l'invité a bouger, ce qu'il fit, la faisant lâchée un gémissement en fermant les yeux, le tenant plus fermement contre elle alors qu'elle répondait toujours plus fougueusement a ses baisers, certains mouvements était peut-êtres moins confortable que d'autres mais elle s'en fichait, le voulant tout entier alors que ça passait rapidement. Quand il n'était pas occuper a s'embrasser elle venait lui lécher et mordiller le cou, lui caressant tout le dos en attardant l'un des ses mains trop proches de ses fesses.



Le grand brun souriait de la voir toujours si combative, il aimait beaucoup qu'elle est autant de répondant, ça ne faisait que l'excités d'avantage, il allait cependant répliquer sur un ton provoquant et joueur a sa remarque mais il n'avait pus qu'ouvrir la bouche, aucun mots n'avait franchis ses lèvres, seulement un soupir de plaisir, profitant de ses gestes avant d'avoir l'agréable surprise qu'elle n'aille plus loin ... Et bon sang que c' était bon ! Cette fille avec des lèvres tout droit venu du paradis ! Il poussa un râle de plaisir en s'appuyant d'une de ses mains contre le mur, son autre main venant sensuellement caresser les cheveux d'Emiro, mais bien vite, son esprit finis embrumer et son bassin roula lascivement pour accompagner les mouvement de la jeune femme, ne le faisant que soupiré d'avantage de plaisir accompagner de petit gémissement. C'était tellement bon ! Il avait une terrible envie de la voir faire, l'obscurité agrémenter le plaisir oui, mais c'était aussi un peu frustrant, il tapota donc a la recherche de l'interrupteur, et quand il le trouvas, il prévenus d'abord la brune pour pas qu'elle ne se fasse mal aux yeux -bien qu'il devait pas mal cacher la lumière d'où il était- avant d'allumer et ce qu'il vit ... Son sang ne fit qu'un tours, rien que le fait de la voir le tenir en bouche le fit encore plus soupirer de plaisir, il ne pensait pas qu'il la trouverait encore plus sexy dans cette position, ça lui donnait presque envie de venir mais sa fierté faisait qu'il savait se tenir pour faire duré le plaisir ~


~~~~~~~~


Saitama adorer se sentir elle, entendre leur souffle excités se mêler au rythme de ses mouvements, sentir leurs peau se coller. Rien a dire il adoré vraiment s'unir avec elle. Il soupirais de plaisir a chaque morsure, a chaque baiser, a chaque caresse un peu plus intense. Il accélérait petit a petit ses coups de bassins, s'enfonçant toujours un peu plus profond pour aller tapper tout au fond. Il la dévorait du regard avec un visage droguit de plaisir. Il l'embrassa avec fougue alors qu'il faisait jouer ses doigts le long de son corps. Il mémoriser la moindre cicatrices, le moindre muscle, la moindre courbes, odeurs, sensations. Pour tout dire il savait d'avance qu'il aller prendre son pied ... mais surtout qu'il allait devenir totalement accroc a elle. Il lui sourit et soudain il se retira lentement pour bien lui faire profiter.
Il avait un petit regard lubrique et amusé alors qu'il s'allongea sur le dos à côté d'elle, la queue droite et luisante de leur union. Pour dire vrai à cet instant il avait une beauté saisissante. Son corps finement musclé très légèrement transpirant qui se soulever au rythme de sa respiration, ses cheveux brun en batail, son sourire charmeur, son regard intense, sa respiration un peu rauque. Il lui prit la main, embrassa un peu ses doigts, son poignet qu'il mordilla, puis plongeant son regard brun intense dans le regard de la rousse il lui dit d'une voix rauque

- Viens, grimpe

Oui il voulait voir sa belle rousse, cette femme a la beauté intense, a l'odeur envoutante, au courbe parfaite, lui grimper dessus et remuer sur son sexe tendu d'envie d'elle. Il voulait la voir le dominer de toute sa hauteur, voir sa poitrine bouger au fur et a mesure de ses mouvements. Entendre encore ses soupirs et gémissement.



Emiro s'appliquer sur le sexe de Nakio. Elle voulait vraiment le rendre fou, et au vu de ses gémissement elle était visiblement sur la bonne voie. La brune apprécier le sentir bouger en même temps, sentir sa main puissante dans ses cheveux. Elle le laissa allumé, bien trop occupée de toute façon par une partie de son anatomie pour s'occuper réellement de ce qu'il aller faire. Et lorsque la pièces fut éclairée, elle le regarda avec intensité alors qu'elle continuer de le sucer. Mon dieu qu'il était beau. Elle en rougit même un peu, le trouvant terriblement sexy là penché au dessus d'elle, appuyer d'une main contre le mur, l'autre la tenant de nouveau. Elle en frissonna intensément, déstabilisée par ses yeux vert pétillant de plaisir et d'envie qui la fixer. Elle ferma les yeux et accentua un peu ses mouvements alors qu'elle sentit sa queue se tendre et palpiter avec intensité entre ses lèvres. Elle ne pus s'empêcher de sourire un peu en sentant qu'il se retient de jouir et réussit a se calmer un peu. Elle fit un dernier va et vient et déposa un léger baiser contre son gland avant de se relever.
Debout fasse a lui, son regard plongée dans le sien, elle pourrait d'envie de le sentir. Elle fit tomber sa jupe au sol, ne restant plus qu'en culotte ... qui était humide d'envie. Elle se mordit la lèvres, elle avait pu sentir de ses lèvres qu'il était imposant, mais elle frissonner de curiosité et d'envie en l'imaginant en elle. Emiro s'empara avec fougue de ses lèvres, collant leur corps avec force. Finalement a la fin du baiser, alors qu'elle lui griffer un peu le dos en le regardant d'un air droguit d'envie elle lui murmura

- Prend moi ... Fais moi tout ce que tu veux ...

Oui elle voulait qu'il s'occupe d'elle, mais elle voulait surtout qu'il prenne son pied. Elle voulait lui marquer les esprits, qu'il se souvienne d'elle durant longtemps. Emiro voulait le sentir, elle voulait tellement qu'il la prenne là maintenant tout de suite, elle n'en pouvait juste plus de le chercher, elle voulait enfin le trouver ! Elle adorer jouer, mais elle savait s'avouer vaincu et la sexytude de ce brun l'avait vaincu. La brune continuait cependant a jouer avec son sexe, le caressant avec envie et perversité, alors qu'elle frotter un peu ses jambes pour permettre au tissu de frôler son clito dardé et brulant de désir. Le sentir si dur contre son ventre n'arrangeant absolument pas la situation pour dire vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Lun 13 Fév - 19:10

Il était tellement bon, elle était tellement perdue et embrumée par le plaisir, son corps cherchant toujours plus de contactes alors qu'elle le goutés complètement, jouant des lèvres sur le magnifique corps du bruns, elle aimerait que ce moment dure pendants des heures, perdant son souffle dans de délicieux soupir et gémissement de plaisirs, lui griffant parfois un peu le dos. Alors du coup, elle fut assez surprise quand il se retiras, lui arrachant un petit gémissement et la laissant tout pantelante a le regarder amoureusement sans dire un mot.
Anko se laissa glissée sur le côté pour mieux l'observée, cette petite pause les laissant reprendre leur souffle alors qu'elle se mordis la lèvre, le trouvant encore plus sublime sous l'effort, elle vint lui caresser les cheveux et l'embrassée, se relevant légèrement pour plonger son regard dans le sien, son visage juste au dessus de lui, les yeux remplis de luxure et un sourire charmeur en lui caressant le torse.

- Déjà prêt pour un petit rodéo ?

Et il faut dire qu'il lui donner terriblement envie, mais elle avait aussi envie de prendre un peu plus soin de lui, lui embrassant sensuellement le torse, descendant doucement vers son bas ventre qu'elle léché, lui caressant fesses et cuisses pour le faire languir, s'approchant toujours plus de son membre tendu sans jamais le toucher directement, le frôlant lascivement tout en le provoquant du regard. Elle pris son temps pour le chevaucher, se glissant une main dans les cheveux qu'elle rejeta en arrière de manière provocante, lui laissant un magnifique vu sur tout son corps, les tétons dressée et le bas ventre en feu, elle aima étrangement le dominer de cette manière et se mis en position, sa main toujours dans les cheveux tendis que l'autre venais doucement écarter ses lèvres pour qu'il la pénètre mieux. Et avec une lenteur sensuel mais jouant d'une délicieuse torture elle s'empala sur lui, poussant un gémissement qu'elle n'aurait jamais pensés êtres capable de faire. Elle commença des vas et viens assez lent pour s'habituel a cette nouvelle position mais bien vite, la rouquine se laissa emportée et accéléras la cadence, jouant de son basin en gémissant.

- Tu es tellement beau ... Tellement désirable ...



Le grand brun la dévorer du regard en soupirant de plaisir et la caressant, elle le trouvait peut-êtres beau mais lui, la trouvait encore plus magnifique, cette beautés fatale lui faisant perdre la tête, et il avait beau réussir a se calmé et ne pas jouir tout de suite, ça avait été assez difficile sur le moment avec une femme pareil. Il accentua fougueusement leur baiser en lui glissant une main dans les cheveux, ses gestes trahissant a quel point elle l'avait rendu dingue, a sa demande il lui mordilla le cou avec envie, souriant alors qu'il onduler le bassin, ne faisant qu'accentuer le frottement de leur deux sexes séparer l'un de l'autre que par un infime bout de tissus. Il lui répondit sur un ton remplis de luxure, dominateur, sa voix profonde et sensuel.

- Ho... Mais je compte bien te faire tout ce dont j'ai envie.

Et a la fin de sa phrase il la souleva, l'attrapant comme une princesse avant de la portée jusqu'au lit, lit sur lequel il la déposa sans douceur, ayant remarquer qu'elle aimait se faire un peu maltraitée, il lui sourit comme un prédateur, ses bras de chaque côtés du visage de la jeune femme mais ... Au lieux de se préparer a la prendre, il glissa jusqu'entre ses jambes, lui embrassant tout le corps sur le passage, lui laissant même un suçon au bas ventre, juste au dessus de sa culotte qu'il retira avec les dents tout en lui caressant le cuisses qu'il écarta pour lui laisser plus de marge de manœuvre. Et là, sans crié gare il lui lécha l'intérieur des cuisses pour remonté jusqu'à son sexe humide qu'il embrassa tendrement, puis glissa sa langue entre ses lèvres offertes avant de remonté jouer avec son clitoris, titillant cette boule de nerfs trop souvent oublier, sa langue jouant de vas et viens marqué et calculer.


~~~~~~~~


Il grognait de plaisir alors qu'elle était entrain de le rendre fou. Il ne savait pas d'où elle sortait cette luxure, mais mon dieu qu'elle était magnifiquement désirable, envoutante. De par ses gestes, ses mots, ses baisers elle el rendait fou. Franchement le futur chauve se retenais de l'attraper et de la faire sa fête. Il se retenais car il adorer cette douce torture, il adorer la voir dominante comme ça. Alors lorsqu'elle finit par s'empaler sur lui, ce fut un long gémissement roque qui lui échappa. Un mélange de soulagement de la sentir enfin sur sa queue, et une irrésistible envie de la combler toute la nuit, de la faire crier et trembler de jouissance plusieurs fois. Intérieurement il eu une rapide pensée pour Nakio, seul personne qui pouvais expliquer l'absence de la brune, il avait intérêt a la garder toute la nuit, car il n'était clairement pas certains de pouvoir s'interrompre si la coloc de sa belle arriver en plein milieu.
Il se cambra un peu enfonçant son sexe plus profondément en elle alors qu'il lui attrapa les seins en pleine mains, ne se retenant pas pour les caresser, les malaxer. Ayant des abdos, il n'eu aucun mal a relever un peu son torse pour venir lui lécher les tétons et les mordiller avec envie alors qu'il grogner de plaisir. Plus elle bougeait sur lui, plus il devenait fou. Si bien qu'il finit par se laisser retomber en arrière, attrapant avec puissance les hanches d'Anko. Il la regardait avec un regard tellement intense, brulant, fou, alors qu'il l'aida de ses mains et de son bassins a s'enfoncer plus vite et plus loin sur lui. Pour tout dire si elle continuer a le chevaucher comme ça, il aller finir par jouir ... mais il aller faire en sorte de se retenir, et puis de toute façon même si il venait, il n'était pas prés de la laisser dormir.
Avec un air pervers il posa sa main contre l'intimité de la rousse, et lentement vient lui effleurer du pouce son clitoris. Elle le rendait fou alors il aller la rendre folle. Il était envouter par ses mouvements, sa voix, ses soupirs, ses gémissement

- Je suis accroc a ta voix ... a ton corps ... A toi ...

Il gémit d'une voix terriblement masculine et puissante a un moment, et accentua encore ses frottement contre son petit bouton de plaisir.


Oh mon dieu sa voix, rien qu'elle aller finir par mettre a bout la brune. C'était juste impossible d'être aussi beau, aussi sexy et masculin ... Emiro n'arrivait pas a ce faire a l'idée que cet homme n'avait pas de petite amie ... la seule explication c'était qu'il devait être vachement exigeant niveau nana ... Mais alors comment ce faisait il qu'elle soit là, contre son mur ? Elle ne pris pas beaucoup de temps pour y réfléchir, s'accrochant automatiquement a lui alors qu'il la soulever. La tête contre sa nuque, elle s'enivrer de son odeur en le mordillant, ne se gênant pas pour lui faire des suçons sur l'épaule, là où personne mis a par elle saurais qu'il en avait. Elle se laissa allonger, dominer. Elle se mordit la lèvres devant son sourit et son regard alors que son corps frissonna. Et qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle le vit descendre lui retirer sa culotte de ses dents ... Elle laissa échapper un gémissement de surprise et de plaisir lorsqu'elle sentit ses lèvres a cet endroit. Oh mon dieu il lui faisait quoi là ? Il voulait la tuer ? Elle gémit de nouveau alors qu'il monta jouer avec son clito. La brune s'accrocher avec force au draps avant de glisser sensuellement une mains dans la chevelure brune du prof d'histoire. Emiro était a la fois terriblement gênée par ce qu'il était entrain de lui faire découvrir avec sa langue, mais en même temps elle en était totalement folle. Elle essaya de dire quelque chose mais aucun son, mis a part un long et intense soupir de plaisir, lui échappa. Sous certain de ses coups de langue elle se cambrer, essayant a la fois d'échapper a ce délicieux supplices et en même temps a l'intensifier en lui tenant fermement la tête coincé entre ses cuisses. Il aller la faire jouir si ça continuer ... Elle lui releva soudain le visage d'entre ses cuisse et l'embrassa avec fougue, enfonçant directement sa langue entre ses lèvres humide de mouille, alors qu'elle colla leurs corps, faisant frôler sans pudeur leurs sexe. Elle finit par lui murmurer d'une voix chaude appuyée contre ses lèvres

- Tu me fais totalement perdre le contrôle nakio ....

Elle avait prononçais son prénom d'une voix totalement enivrée, folle de lui et de désir. Elle glissa ses mains dans son dos, le griffant légèrement alors qu'elle fit entrer encore plus en contact leur bassins, frissonnant intensément en sentant son gland commencer a doucement écarter ses lèvres. Mon dieu rien que sentir cette très très légère pénétration la rendait folle, elle n'en pouvait plus elle le voulait entier en elle. Et elle lui fit bien comprendre cela avec le regard lubrique et brulant qu'elle lui lança.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Lun 13 Fév - 22:44

la rouquine adorer le sentir en elle comme ça, entendre son plaisir alors qu'elle s'empalée sur lui dans une chevauchée frénétiques, ses gémissement ne s'arrêtant pas, et, quand elle vit son regard tellement intense et sexy elle fit exprès de se lécher les lèvres tel une prédatrice qui mourrais d'envie de le dévorer pour l'excité d'avantage en lui caressant le torse avant de pousser un petit gémissement de surprise quand il s'attaqua a son petit bout de nerfs, rejetant sa tête en arrière.

- Hmmm, tu me rend aussi ... Tellement ... Accrocs a toi.

Il la rendait complètement dingue, il n'avait pas de mal a la faire grimper aux rideaux comme on dit mais c'était tellement bon, qu'elle en voulait toujours plus, comme une drogue, alors elle ne se fit pas prier pour le chevaucher encore plus intensément en revenant lui lécher le torse, jouant de sa poitrine contre lui, voulant le sentir venir en elle alors qu'elle laissée le plaisir la submergée. Elle finis tout de même par se relever en poussant des gémissement obscène, ses hanches roulant sur lui dans des vas et viens brulant.

- Je crois .... Que je vais ... Haaann, je vais venir !



C'était tout simplement délicieux, elle était délicieuse a bouger comme ça sous ses coupes de langue, elle le rendais encore plus dingue ! Alors quand elle vint l'embrassée il lui pris le visage entre les mains pour mieux faire se battre leurs langue l'une contre l'autre alors qu'il remonter pour êtres plus a l'aise sur le lit. Il avait la tête qui tourner sous l'envie, le sexe pulsant d'un désir trop repousser, lui faisant comprendre qu'ils avaient sans doute un peu trop jouer, une décharge brulante d'envie le parcourant en l'entendant prononcer son nom.

- Alors perdons le contrôle a deux.

Ils étaient tout les deux dans le même états, tellement fous d'envie qu'il roula encore du bassin, faisant se frotter leur deux sexe l'un contre l'autre quelques instant avant qu'il n'aide son membre a la pénétrer petit a petit, s'enfonçant jusqu'à la garde en poussant un gémissement rauque, libérer de son envie d'êtres enfin en elle. Il ne bougea pas tout de suite, la regarda en reprenant un peu son souffle brulant de désir, puis il commença avec quelques vas et viens assez lents pour qu'elle s'habitue a sa présence, essayant encore vaguement de garder la tête sur les épaules parce que c'était la première fois de la jeune femme et qu'il devait êtres un minimum doux ... ... Mais il était en train de devenir fou, elle l'avait tellement pousser a bout, elle était tellement étroite, tellement chaude, la sensation était si exquise ... Elle était juste trop bonne ! Elle éveiller en lui son instinct sauvage alors il ne tarda pas a accélérer la cadences et êtres plus fougueux.

~~~~~~~~


Saitama sentit son corps être parcours d'un intense frisson lorsqu'elle lui dit qu'elle aussi était accrocs. Lorsqu'il sentit sa poitrine jouer sur son torse, sa langue, les lèvres, il était vraiment au paradis. Jamais il n'avait autant aimé s'envoyer en l'air avec quelqu'un, jamais il n'avait eu cette osmose. Alors lorsqu'il l'observa faire ses mouvement de hanches, lorsqu'il l(entendit gémir, lorsqu'il l'entendit dire qu'elle aller jouir ... Il sentit son corps être parcouru d'un énorme frison. Ce n'était même pas un frisson, ça semblait d'avantage a un coup de jus ... Il lui passa rapidement et puissamment sa main dans les cheveux et la fis se pencher sur elle avec force. Il lui mordilla un peu la nuque lui faisant un suçon a la basse de son cou, juste avant de la tenir par les hanches et de s'enfoncer en entier en elle, expulsant, dans un grognement intense et extrêmement viril, sa semence. Il resta là comme sa, ses lèvres contre son épaule, haletant, le souffle chaud, alors que sa queue palpiter dans sa belle rousse, finissant de jouir.
Il finit par se laisser retomber en arrière et lui caressa doucement le dos du bout des doigts alors qu'il admirer sa beauté. Il la tira contre lui, la prenant dans ses bras, il s'empara de ses lèvres avec douceur et amour. Cette femme, il en était encore bien plus convaincu a présent, serais l'unique amour de sa vie, l'unique avec qui il se sentirais capable d'être lui, capable de vieillir, qui le rendrait heureux. Il sortit lentement d'elle en continuant a lui caresser doucement le dos. Saitama l'observa avec tendresse avant de lui murmurer d'une voix douce

- Je t'aime Anko ... je n'ai jamais autant pris mon pied qu'avec toi...

Il lui déposa un baiser sur le front avant de la lâcher, la laissant aller se "laver" un peu. Il resta lui les yeux fermé, un sourire satisfait sur le visage, total nu sur le lit... Il était au paradis, oui elle l'avait vraiment fait décoller ... Elle l'avait comblé, alors que jusqu'à présent aucune de ses partenaire n'avait réussit a lui donner cette sensation de plénitude.


Emiro laissa échapper un intense gémissement en s'accrochant de nouveau aux draps lorsqu'il la pénétra enfin. C'était une libération. Elle avait quelque rougeurs aux joues en sentant a quel point il était imposant, la nature l'avait vraiment extrêmement bien doté. Elle le regarda avec intensité lorsqu'il fut en elle. La brune ne pouvais qu'apprécier se regard vert brulant posé sur elle, et encore plus lorsqu'il commença a bouger. Il était attentionné, y aller d'abord lentement, elle trouvait cela adorable, elle avait des long soupir de plaisir a chaque mouvement ... Mais lorsqu'il commença a devenir plus fougueux, elle se mit a gémir. Elle adorer ça, elle adorer le sentir la pilonner de plus en plus vite et profondément. Par instinct elle vient croiser ses jambes dans le bas du dos du brun, remontant ainsi son bassin, facilitant la pénétration, l'intensifiant également, et surtout se faisant un peu plus étroite.
Sa voix était brulante, excité et excitante, elle essayer de se faire un peu taire de temps en temps en lui embrassant les épaules, le torse, le cou, mais c'était de plus en plus peine perdu. Nakio était tellement bon et inconsciemment, plus elle aimait ses coups puissant, plus elle avait tendance a lui griffer le dos, lui laissant de très légères marques. Elle lui lançais de temps en temps des regards intense, provoquant, voulant qu'il se lâche et qu'il perde encore plus le contrôle ... mais bien souvent elle fermais les yeux, se courbant un peu en gémissant. Son corps tellement en extase sous ses coups de reins avait parfois de très léger tremblement. Il lui faisait prendre son pieds .... Il était claire que cette première fois aller rester inscrite dans sa mémoire.

- Tu es tellement ... Haaaa bon hmmm et imposant ... tu es un véritable haaaa régale ~

Elle se lécha les lèvres avec perversité le fixant droit dans les yeux. Pour dire vrai elle avait très envie de se retenir de gémir, histoire de le provoquer ... mais elle n'était pas certaine de réussir a retenir sa voix sous de tel traitement ... Mais têtu et provoquante comme a son habitude ... Emiro se mordit intensément la lèvre pour se faire un peu taire, voulant voir ce qu'il aller bien pouvoir faire pour l'empêcher de se retenir de gémir son plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Mar 14 Fév - 1:41

La rouquine lâcha de puissant gémissement en se tenant a lui, le nom de son amant franchissant ses lèvres, les yeux et l'esprit totalement embuée par le plaisir, l'embrassant comme jamais. Le fait de le sentir se vidé en elle comme ça la faisait tremblée, elle n'aurait jamais imaginée que ce serait si bon ! Elle resta donc contre lui, reprenant difficilement son souffle, le corps encore parcourus de spasm pres-orgasme, soudainement fatigué quand leurs unions pris fin alors qu'elle se prélassée contre lui, le caressant doucement, amoureusement, ses yeux perdant petit a petit cette lueur synonyme de soif de luxure. A cet instant, c'est comme si elle s'éveillée doucement d'un rêves.

- Moi aussi je t'aime Saitama ... Tu était fantastique ... Je t'aime ...

Oui, elle se répétée, mais elle l'aimait tellement qu'elle avait l'impression qu'elle ne lui dirais jamais assez, surtout avec une nuit inoubliable comme celle-là. Elle lui rendis son baiser sur son front avec un baiser doux sur les lèvres avant de se relevée et d'aller faire une "légère toilette" n'ayant franchement pas envie de prendre une douche mais plutôt de retourner le plus vite dans ses bras. Et c'est ce qu'elle fis, revenant se blottir contre lui lui caressant le torse alors qu'elle le regarder avec douceur.



Le grand bruns lâcha un gémissement rauque quand elle se resserras autour de lui, ne faisant que le motivé a êtres plus brutal, sa voix terriblement belle et ces griffures ne l'aidant pas a êtres raisonnable, de toute façon, elle ne donnait pas l'impression de vouloir qu'il soit raisonnable, et honnêtement, il n'en avait plus envie non plus, alors il ne faisait pas dans la dentelles. Il perdait totalement le contrôle comme elle le désirer, ses coups de reins se faisant terriblement fougueux tendis qu'il malmener le cou et la poitrine de la jeune femme de ses lèvres et sa langue, ne se faisant pas prier pour la mordiller, comme s'il voulait réellement la dévorer. Le professeur ne répondait même pas a ses dire, trop perdu dans la luxure du moment, la seule chose qui franchis ses lèvres étant des râles et soupir de plaisirs, entremêlée de quelques mots assez simple, elle pouvait surtout comprendre "Bonne" et "Fantasme" alors qu'il la pilonner, d'autant plus excité par sa résistance qui le rendais encore plus fou de désir. Il finis tout de même par lâcher, de sa voix rauque et dominatrice un "Me donne pas envie de te baiser dans tout les sens" entrecouper de soupire de plaisir.

~~~~~~~~

Lorsque sa belle rousse revient s'installer à côté de lui dans le lit, Saitama la colla bien contre lui, ne voulant pour rien au monde être séparé d'elle. Il lui embrassa encore le front faisant doucement glisser ses doigts dans ses cheveux et son dos. Il ferma les yeux pour l'écouter respirer, il tâtonna pour éteindre la chambre les plongeant dans le nuit, adorant cette sensation de calme, de rêverie qui se dérouler a cet instant. Il souriait silencieux avant de finalement dire doucement

- Vraiment, je ne m'en remet pas ... d'où tu as pus croire un seul instant que tu ne me comblerais pas ?

Il enfouis son nez dans ses cheveux, y déposant de doux baiser délicats avant de lui murmurer encore des "je t'aime". Il sentait la fatigue et le sommeil lentement s'emparer de lui. Il grogna de bien être, plus qu'heureux d'être là contre elle, a s'enivrer de son odeur et a se laisser bercer par sa respiration. Il attrapa la couverture et la remonta lentement sur leurs corps avant de lui chuchoter d'une voix qui commençais a être endormis

- Dormons que demain la matinée va être longue

Il le savait les réunion parent-prof c'était l'enfer ... entre les parents paumés qui aller passer leurs temps a les sollicité, les gamins turbulent qui doivent patienter dans les couloirs le temps que le prof soit disponible pour parler a leur vieux ... ouai ça aller être une très longue matinée ... heureusement qu'a midi tout ça serait bouclé normalement. Et puis dans le fond, tant qu'il était avec sa belle, tout ne pouvais qu'aller bien. Il s'endormit le sourire au lèvres, comblé sur tout les plans.


Emiro toute autant plongée dans un état second que le brun, n'écoutait pas réellement ce qu'il racontait. Elle entendait ses mots et a chaque fois ces dernier la faisait frissonner. Mais limite tout ça ce n'était rien comparé aux gémissement qu'elle lâcher de temps en temps lorsque c'était juste trop compliqué de els retenir. Mais alors lorsqu'il lui dit cette phrase, la brune sentit son corps se tendre d'excitation et d'envie. Comme si ce dernier était avide de découvrir toutes les surprises qui pouvais ce cacher derrière ces quelques mots. Elle réussit soudain a calmer ses gémissement, et elle vient lui murmurer avec perversité et autorité, voulant lui montrée qu'elle n'était aps encore totalement dominée

- Montre moi ~

Elle lui lécha très lentement et très sensuellement l'arrière de son oreille avant de le mordre dans le cou. Elle lui attrapa fougueusement une de ses fesses y plantant un peu ses ongle avant de remonter en griffure jusqu'à ses cheveux se laissant retomber en arrière. Emiro sentait qu'elle aller bientôt jouir, mais elle arriver encore a contenir cette jouissance. Elle voulait qu'il cède a ses dernières pulsions ! Qu'il finisse de lui montrer qui était le dominant des deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Mar 14 Fév - 23:12

Le grand bruns perdait complètement la raison, elle l'avait chercher, maintenant elle l'avait trouver ! Il aimait beaucoup qu'elle lui marque le dos de cette manière, mais il avait autre chose en tête, alors il se retira brutalement d'elle avant de la forcée a se retourner, se collant contre son dos, une main baladeuse sur sa poitrine tendis que l'autre glisser plus bas titiller son clitoris, lui mordilla sensuelle l'oreille avant de lui lâcher avec un soupire d'envie rauque.

- Tu l'auras voulus.

Et il la pénétra de nouveaux dans cette position, lui malmenant le cou et les oreilles de ses lèvres, lui donnant de puissant coup de reins, voulant la faire trembler et crié sous lui, la dominée totalement. Mais voilà, malheureusement, ce rythme endiabler n'arriva pas a durer aussi longtemps qu'il l'aurait voulus et après un moment, il finis par jouir dans un coup de reins plus puissant que les autres en gémissant comme jamais. Il resta quelque secondes haletant au dessus d'elle, lui léchant le cou avant de se retirer et de se laisser tomber a côté d'elle.



La rouquine eu un léger rire en continuant de lui caresser le torse avec amoure.

- Qui sais ? Je t'aime peut-êtres tellement que je commence a me sous-estimer.

Elle ferma les yeux en s'enivrant de son odeur, lui rendant le moindre de ses "je t'aime" en rajoutant qu'elle l'aimait encore plus, frémissant en le sentant bouger pour les couvrir. Si Anko pouvait passer le reste de sa vie comme ça contre lui, elle serait juste au paradis, elle ne préoccupée même pas de la réunion qui les attendais, trop heureuse pour le moment.


~~~~~~~~


Oh mon dieu il lui faisait quoi là ? Pourquoi il se retirer, la retourner ? Elle ne comprit pas tout de suite pourquoi elle c'était si docilement et facilement laisser mettre ainsi a quatre patte sur le lit. Mais sa voix, son souffle chaud dans son dos, sa peau transpirante ... La sensation lorsqu'il la pénétra de nouveau. C'était juste délicieux. Qu'est ce qu'elle adoré ce faire ainsi dominer par ce brun. Elle se laisser totalement faire, ne retenant plus aucun gémissement, se cambrant sous lui, se tenant fermement aux draps, enfouissant sa tête dans les oreiller pour étouffer un peu ses cris. Elle aller venir, oui, elle n'allait plus résister ... Et elle jouit lorsqu'il lui donna l'ultime coup de rein. Elle haleter, son corps tremblant sous lui, alors qu'elle sentait sa queue pulser a chaque fois qu'une vague de sperme s'échapper. C'était tellement bon... il lui avait tellement fait perdre toute notion de temps et de convenance ... il lui avait tellement procurer de plaisir et mené a l'orgasme, qu'elle se laissa totalement tomber sur le lit. Il lui fallu quelque temps avant de pouvoir bouger pour l'embrasser fougueusement avant d'aller se faire une rapide toilette.
Lorsqu'elle revient dans la chambre, le corps encore un peu humide, elle resta un moment debout a l'observer. Ce mec ... Ce Nakio était vraiment un sacré morceaux ... Il était d'une beauté pas possible et puis sa performance au lit ... Emiro rougit en repensant a ça. Elle vient s'allonger contre lui, posant sa tête sur son torse, l'écoutant respirer, s'enivrant de son odeur. De temps en temps elle lancer des regards au nombreux suçons qu'elle lui avait fait sur les épaules ... heureusement que ce serait a des endroit que personne ne verrait. Elle eu un petit rire et vient lui murmurer

- Dire que demain toutes tes collègues et les étudiantes qui te reluque en secrets, ne pourrons pas savoir que j'ai marqué mon passage sur ta peau ~

Elle s'empara doucement de ses lèvres avant de retourner sur son torse

- Tu me fascine Nakio

Et doucement elle s'endormit profondément.
Au petit matin elle c'était levée avant lui, elle c'était habillée après avoir pris sa douche. En se regardant dans le miroir elle avait rougit en voyant le gros suçon que le brun lui avait fait sur le bas du ventre ... Mon dieu qu'aller dire Genos si il tomber la dessus une fois redevenu normal ? Enfin bon dans le fond elle ne regrettait rien. Elle alla donc préparer le petit déjeuner pour le prof d'histoire, essayant de ne pas penser a la rencontre avec les parents de Genos qui aller avoir lieu. Mais même si la présence du brun l'apaiser, qu'elle rigoler et lui lancer des sourire, elle ne pouvais s'empêcher de se demander comment ça aller se dérouler. C'est pourquoi dans le métro lorsqu'elle repéra au loin Genos ... Elle détourna vite le regard se concentrant sur la nuque de nakio ...


Au petit matin le grand brun observa en silence la rousse dormant contre lui. Pour dire vrais, il était tellement heureux et remplis de bonheur, c'était tellement magique pour lui, qu'il n'avait pas beaucoup dormis, passant une grosse partie de la nuit a l'observer tendrement. Finalement lorsqu'il remarqua que l'heure d'aller au boulot n'aller par tarder, il l'embrassa tendrement sur le front

- Debout Darling ~ On va devoir aller faire la guerre aujourd'hui !

Il sourit en la regardant se réveiller puis se leva et s'habilla avant d'aller rapidement préparer le petit dejeuner. Dans le métro il cru remarquer au loin aussi bien Genos, mais Surtout les deux brun, il donna un coup de coude a anko et ris un peu

- Tu crois qu'ils ont fait quoi cette nuit ?

Cependant il perdit très vite son sourire lorsqu'il vit déjà la masse noir de parents et d'élevé qui attendait devant les grilles fermée. Mon dieu la matinée aller être longue... Il devait dans un premier temps s'assurer que tout els prof était bien arrivé et dans leurs salle, avant d'ouvrir els porte du collège et faire entrer la masse ! Il vola un baiser a Anko et lui sourit

- Bon courage pour aujorud'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Mer 15 Fév - 2:07

Le professeur d'histoire était encore sur son petit nuage quand elle revenu de sa toilette, il aurais pus faire de même mais honnêtement... Sur le moment il avait juste la flemme de gâcher leurs petit plaisir, il changerais donc les draps le lendemain histoire de bien dormir avec leurs odeurs entremêler pour cette nuit. Il ria la remarque de la jeune femme et dormis d'un sommeil de plomb, bien sûr, le lendemain quand il se réveilla il en profita pour regarder Emiro se préparée en souriant avant de faire de même, reprenant sa petit routine habituel.
Dans le métro il était cependant assez pensif, il ne fit pas attention au blond et n'avait pas vraiment la tête a pensés a la réunions et ... En fait, il était un peu démoraliser, il trouvait qu'Emiro était une femme juste fantastique, dans l'intimité comme dans la vie de tout les jours, il lui aurait sûrement demander d'êtres sa petit amie si elle était dans le "bon temps", mais ce n'était pas le cas, alors il secoua légèrement la tête, décidant d'arrêter de pensés a ça. Pour le moment, le plus important, c'était qu'il fasse son travail ...

La rouquine s'éveilla en douceur, souriant a la remarque de l'homme qu'elle aimait avant de lui répondre un doux "Bonjour mon amour.", l'observant un peu se préparer en sortant du lit et faisant de même, le fait qu'il est dit qu'ils allaient faire la guerre lui donna même une idée ! Et c'est pour ça qu'elle sortie sa robe du style "Military Lolita" noir et verte, appréciant le petit déjeuner avec lui avant de partir bosser.

- A mon avis et les connaissant, ce serais stupide s'ils n'en avait pas profité.

Cependant, elle ne fut pas impressionnée par la masse de parents et d'élèves, au contraire, elle avait un maintiens et une détermination plus forte, après tout, elle avait déjà combattus de terrible monstres, alors ce n'était pas d'autres adultes qui allaient l'impressionnée. Elle aida le futur héros a faire le tours des professeurs et a rappeler a l'ordre les fainéants qui mettaient trop de temps a s'installer, les appelants a l'ordre comme une supérieur hiérarchique mais ça fonctionner étrangement bien ...

- Je crois qu'il est temps d'ouvrir les portes.

Elle pris une inspirations calme, espérant seulement que la brune s'en sortirais avec les parents de son futur petit ami, et que les autres ne lui poserais pas trop de problèmes a elle, elle n'était pas vraiment du genre patiente avec les parents indignes ...


Le grand blond quand a lui, avait profité de son statu de délégué pour venir en avance avant ses parents, mais il fit tout de même une drôle de tête en voyant les deux couples séparer ... Il avait beaux êtres jeune, il n'était pas pour autant stupide ... Et il était bien conscient qu'il y avait quelque chose de louche dans l'air, c'est pour ça que quand il arrivèrent devant le collège il ferma brusquement son livre, visiblement un peu agacer mais avec un  regard qui disait "t'as peut-êtres gagner cette manche, mais t'as pas gagner la guerres!".


~~~~~~~~


Emiro avait sentit le trouble du brun. Si bien que lorsqu'ils arrivèrent sous le préau, a l'endroit où ils allaient devoir se séparer, où ils étaient encore plus où moins a l'abris des regards des élèves et des parents, la brune lui attrapa la main. Pour dire vrais si elle ne connaissait pas Genos ... si elle était de son temps, elle aurait tout fait pour être sa petite amie ... mais ce n'était pas le cas et cela l'accablé également. Emiro lui prit donc la main et le tira vers elle, l'obligeant a la regarder droit dans les yeux. Elle déposa délicatement une main sur sa joue et la lui caressa avec douceur. Elle lui fit un sourire calme, doux, mais qui avait tout de même une certaine tristesse. D'une voix la plus douce possible, mais quelque peu tremblante elle lui dit sans lâcher son regard

- Nakio ... Je ne sais pas si nous nous reverrons ... j'espère te recroiser dans mon époque ... Je ... tu es une magnifique rencontre, tu es une personne incroyable... Je ne te remercierais jamais assez pour cette nuit et ces quelque jours ... Nakio si par magie tu arrive a garder quelques souvenir ... ne m'oublie pas ... Je ... Si seulement nous étions du même temps, j'aurais tout fait pour être tienne ... J'espère du plus profond de mon cœur que tu trouvera ta perle rare et que tu sera heureux ... Nakio ... Merci ...

Elle se mit sur la pointe des pied et l'embrassa avec fougue alors qu'elle tenait son visage entre ses mains. Elle mit dans ce baiser toute la tendresse et le bonheur qu'elle avait pour ce brun au yeux vert .... Emiro commença a sentir les larmes monter a ses yeux fermé et rouler le long de ses joues. Elle se décolla donc de lui et lui murmura encore un merci avant de partir en courant vers le CDI ... Elle ne voulait aps pleurer devant lui et elle savait a quel point elle n'allait pas avoir beaucoup de temps pour sécher ses larmes avant l'arrivée des parents ... et surtout pas beaucoup de temps pour se préparer mentalement a la prochaine vagues d'émotion qu'elle aller se manger. Pour dire vrais elle fut bien contente de commencer par des parents random de quelques élèves en difficulté, cela lui permettait de se reprendre ... Mais au bout de deux heures, alors que la famille qu'elle venait de recevoir sortait ... Elle vit derrière la porte Genos ... Elle remercia le règlement a la con qui permettait au prof de prendre quelques seconde de répits seul entre chaque visite. Elle remis se leva, respira un bon coup, secoua un peu sa robe, remis en place ses cheveux, vérifia avec son miroir de poche qu'elle n'avait plus de trace de larme et se dirigea vers la porte. Porte qu'elle ouvrit avec un grand sourire doux, resplendissant alors qu'elle inviter poliment Genos et ses parents a rentrer et s'assoir.
Une fois derrière son bureau la brune resta un peu conne, même si elle ne le montrer pas, devant la beauté des parents du blond. Son père était grand, brun, a l'air certes autoritaire, mais joyeux, on sentait que c'était un père de famille bien dans sa peau, dans son rôle, sympathique mais qui ne se laisser pas commander par ses enfants, ses yeux aux reflet doré comme son fils était envoutant. Sa mère une très belle femme aux long cheveux blond, avait un regard doux, magnifique. On sentait en les regardant tout les trois, l'amour qui les unissait, la joie qui semblait émaner de cette famille. Emiro se sentit poignarder en plein cœur quand elle se rendit a quels point ils était parfait tout les trois. Cependant elle ne pouvait se laisser distraire, elle leur fit donc un sourire doux, même si on pouvait sentir dans ses yeux qu'ils brillaient d'une étrange façon, et leur dit avec politesse et douceur

- C'est un véritable plaisir et honneur de rencontrer les parents d'un enfants aussi incroyable que Genos. Je suis Emiro Etsuko, professeurs de soutient et gérante du CDI. N'étant en fonction que depuis peu, je n'aurais pas grand chose à dire, mis a part le remercier pour sa précieuse aide lors des séances. Ils prend soin d'aider ses camarades et cela est quelques chose de très important. Ensuite j'ai pus en parlant au reste de l'équipe pédagogique apprendre qu'il avait quelques faiblesse, si l'on peux le voir ainsi, en géographie et philosophie. Nous avons donc travailler ces deux matière et là encore votre fils fait preuve d'un véritable talent d'apprentissage et d'écoute, il me semble en effets qu'en lui expliquant de manière plus concrete des concepts abstrait, il n'as aucun mal a les comprendre et a réfléchir dessus. Ainsi si je devais lui conseiller quelque chose, ce serait juste de faire plus confiance en son instinct et de moins chercher a tout rendre concret.

Elle fit une pause et sortit d'un dossier un papier qu'elle déposa sur le bureau et repris

- Ensuite j'ai également vu que votre fils n'avait pas encore choisit de club d'étude, si je puis me permettre d'en suggérer un, ce serait le club d'arts martiaux. Après l'avoir observer durant un combat d'initiation, il m'as semblait qu'il pouvait avoir une véritable sensibilité martial et surtout la rigueur et le calme nécessaire pour comprendre les credos entourant ces arts et non juste pour faire de la "bagarre" comme font malheureusement certains enfants s'inscrivant en dojo. Qu'en pense tu Genos ? Evidement ce n'est qu'une suggestions de ma part et vous et votre fils êtes les seul décidèrent. Si vous avez la moindre questions n'hésitez pas.

Emiro les regarda avec tendresse tour a tour. Elle était partagée entre l'envie d eels voir vite partir ... et l'envie de faire prolonger cet instant éternellement, c'était tellement magique et important pour elle de voir les parents de celui qu'elle aimait ... et qui allait tant souffrir par la suite ...


Saitama hocha la tête après lui avoir volé un rapide bisous

- Oui allons y !

Et le futur chauve accompagné de sa rousse ouvrit les portes. les parents était parfois pire que les enfants, visiblement pressé de vouloir arriver les premier devant les prof des éternelle matière principales dans a peut prés cet ordre : Math, Japonais,, sciences, histoire, langues étrangères ... Les autres matières tel que els art, la musique, le sport, éducation civique etc etc étant très largement oubliée ... Du coup Saitama pour désengorger les couloirs qui se retrouvait vite plein de files d'attentes, essayer de rediriger des parents vers les matières boudées ... histoires que les couloirs soit un peu moins plein et les file le plus équitable possible. Mais bon certains parents étaient du genre têtu ... Franchement il detester les journée parents/prof , mais heureusement cette année il avait sa belle a ses côté, ce qui le motiver et lui donnait le sourire, lui permettant d'être poli avec les vieux des gamins. Gamins qui se tenaient étrangement calmement aux début ... mais qui au bout de vingt minutes d'attente debout devant la salle ... commencer a s'agiter. Ainsi au bout de 40 minutes la zones des toilettes était devenu un champs de batail aquatique où les gosses semblait trouver très drôle de se balancer de l'eau dessus ... et sur certains parents un peu trop innocent passant trop prés de cette zone de guerre... Et bien sur plusieurs trouble fait qui était pourtant non accompagné par leur parents pour une raisons x ou y c'était invité a la fête.

Et parmi c'est trouble fête qui c'était invité alors qu'il aurais mieux fait de rester chez lui a jouer ... On trouver Garou ! Qui percher en haut de casier s'éclater a bombarder d'autre trouble fête de bombe a eau ... Et lorsqu'il vit au loin Anko il jeta une bombe dans sa direction pour attirer son attention, avant de sifflet et de gueuler

- HEY POUPEE ! ça te va bien cette petite tenue sévère, encore plus sexy ! T'as aimé mon cadeau ?

Il faisait évidement référence au hentai qu'il lui avait laissé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Mer 15 Fév - 4:18

Le grand bruns fut assez troubler par le petit monologue de la jeune femme, ne lui répondant rien alors qu'il sentait son cœur se serrer, les adieux n'étant pas trop son trucs ... Et honnêtement, c'est EXACTEMENT ce a quoi sa ressemblait. Alors il la pris dans ses bras en répondant a son baiser mais il essayer déjà d'avoir un air plus détacher pour mieux tourner la page et ne pas craquer juste avant de recevoir les parents ...

Genos quand a lui s'ennuyait ... Mais il s'ennuyait ! Heureusement c'était aussi le cas de ses parents qui s'assurer que tout allait bien, mais honnêtement, il était irréprochable, les professeurs ne faisaient que tous leurs dire la même chose alors il n'y avait rien de franchement palpitant. Il commençaient même a se demander pourquoi ils perdaient encore leur temps a faire ça et pourquoi ils n'allaient pas directement voir LA personne qui les intéressaient. A croire qu'ils le faisaient exprès pour le frustrer ...
Quand ils finirent ENFIN par aller au CDI, le blond devenait tout a coup nerveux, ce qui semblait bien amusé son père et bien sûr, des le début de l'entrevus ils se montrèrent adorables et polis, mais c'était le calme avant la tempête, surtout avec les pavés de la jeune femme, pavés qui semblait beaucoup plaire au couple ... C'est le père qui lui répondis en premier vu qu'il était évident que le petit blond bruler d'envie de suivre la trace de la jeune femme dans les arts martiaux.

- Oui, oui, vous ne nous apprenez rien de nouveaux pour le moment sur le fait que notre fils est un petit génie. En fait, pour êtres honnête mademoiselle Etsuko, nous étions surtout curieux de voir quelle genre de femme pouvait a ce point faire tourner la tête a notre fils ! Il n'arrête pas de parler de vous depuis que vous êtes arrivée ! Et il compter bien vous demandez quel était votre club favoris pour s'y inscrire ! Je suis agréablement surpris ! Vous êtes un jolie brin de fille, intelligente et avec du caractère ! Alors parlez nous un peu plus de vous ! Je suis curieux de savoir comment vous avez pus l'amadouer ! C'est bien la première fois qu'il nous parle autant d'une fille ! J'ai presque faillit me demander si on ne l'avais pas envoyer dans un académie militaire pour garçon a un moment, alors vous comprenez notre curiosité. D'ailleurs, n'hésitez pas non plus a nous faire savoir si vous êtes apte a devenir un professeur particuliers, nous serons sûrement ravis de vous embaucher chez nous.

Visiblement, le père était aussi envahissant que le fils, qui lui était plus préoccuper par le fait d'essayer de disparaitre sur sa chaise plus qu'autres chose, le rouge aux joues, alors que la mère était visiblement aux anges...

Du côté de la rouquine, celle-ci eut un petit sourire amusée en entendant les gamins faire une bataille d'eau, bien sûr, elle ne leur en voulait pas, c'était le genre de rendez-vous très vite ennuyeux et encore plus quand on se fais balader de salle en salle alors elle comprenait très bien qu'ils s'amusent comment ils le pouvaient, se vengeant un peu sur les parents trop naïf qu'il y avait dans le coin, c'était de bonne guerre. Mais il était aussi de son devoir de les remettre a l'ordre, même si on sentait que là, elle n'était pas très motivé pour... Cependant, elle ne s'attendais pas vraiment a se faire attaquée elle, mais Anko avait de très bon réflexe dû a son entrainement, alors instinctivement, son corps se mis a bouger tout seul, sa main, mis a plat se releva au niveaux du petit ballon et elle le redirigea avec sa maitrise de l'eau sans avoir besoin de le toucher, en faisant un demis tours a 180°, le renvoyant en pleine figure de son attaquant qui venait juste de finir sa phrase. C'était l'arroseur arroser comme on dit, et sa fit bien rire la jeune femme qui en oublier totalement que, comme ils étaient dans le passer, elle n'était pas supposée montré ses capacités. Elle ignora totalement la provocation du blond platine en se rapprochant du petit gang de voyous, ne craignant pas d'autres attaques, elle n'eut d'ailleurs aucun mal a les disperser d'un ton sec.

- Dit donc, t'as semé tes parents où tu les a fuit durant une rencontre ?


~~~~~~~~


Garou était sur le cul. Non pas car il venait de se bouffer sa propre bombe a eau ... Mais en fait si c'était exactement car c'était SA bombe a eau qu'il venait de se reprendre en pleine face. Et ce que venais de faire la rousse était juste quelque chose de ... magique ? D'incroyable ? Il n'en savait rien amis il voulait revoir ça ! Perché sur le haut des cassiers il l'observer avec intensité, la regardant droit dans les yeux alors qu'il avait un sourire carnassier. Il décida enfin de descendre de la haut dans un agile petit saut, et tomba pile devant elle. Il se releva de toute sa hauteur pour la regarder droit dans les yeux, la forçant un peu a reculer, la coinçant contre un cassier. Il posa d'ailleurs les bras des deux côtés de sa tête et souris. Il ricana a ses questions sur ses vieux

- Mes parents ? Pour dire vrais je ne sais même pas si ils sont là ou non. Moi je suis venu pour tout autre chose que cette réunion

Et il se lécha les lèvres juste a quelques centimètre de sa gorge. Il s'enivra de son odeur avant de lui susurrer aux creux de l'oreille d'une voix dérangeante mais extrêmement excitante ... comme il savait si bien le faire .

- J'ai tout de suite su que tu n'était pas comme les autres, mais alors j'étais loin de me douter que tu avait des pouvoirs ... Dit moins Anko, tu maitrise d'autre éléments ? Je veux te voir a l'oeuvre.

Et il souffla dans sa nuque, alors qu'il frôla doucement sa peau a deux doigts d'y déposer ses lèvres, mais voulant jouer avec elle, il recula et ris un peu, l'observant intensément.


Emiro resta scotcher par la réplique du père. Elle savait par expérience que Genos aurait un faible pour elle, qu'elle serait la nana qui le ferrais s'intéresser à ce genre de questions , alors c'était presque logique que le model miniature réagisse pareil ... Mais c'était une chose de le savoir et une autre de se l'entendre confirmée. Et puis la proposition de son père de l'embaucher chez eux... C'était juste beaucoup trop pour la brune. Trop de gentillesse, d'attention, d'amour, trop d'opportunité qui ne se réaliserais jamais, trop peu de temps ... Elle se mit a rire doucement, retenant ainsi des larmes ... Elle avait envie de tout déballer de leur dire qu'elle et leur fils seraient bien ensemble, qu'il deviendrait un très bo combatant ... mis d'une façon moins orthodoxe que par les arts martiaux. Mais elle ne pouvais rien dire. Elle réussit a calmer son petit rire qui était plutôt adorable et leur sourit

- Désolé, c'est la surprise de votre demande. Je ne suis malheureusement dans cette ville que pour peu de temps. Pour tout vous avez je ne suis qu'en période de remplacement ici. D'ici ce soir ou demain je retournerais de où je viens et la vie de votre fils reprendra son cours comme si de rien n'était j'espère.

Elle sourit a Genos et lui attrapa la main doucement, plongeant son regard bleu dans le sien

- Ne t'inquiète donc pas nous nous recroiserons, si ce n'est tout de suite, je suis persuadée que dans quelques années nous nous croiserons, peut être dans un dojo ou un centre d'entrainement qui sais !

Elle reporta son attention sur ses parents et sourit avec un air indescriptible

- Et pour répondre a votre question, je ne sais pas comment j'ai pus l'amadouée, j'ai juste était moi. Mais je pense qu'il est préférable que vous ignoriez qui je suis réellement, vu que je vais bientôt partir.

Elle se leva et les accompagna jusqu'à la porte en souriant tristement. Mon dieu qu'elle avait envie de les prendre dans ses bras, de les garder contre elle, de les protéger, d'être là pour lui ... pour eux. Elle leur dit doucement d'une voix qui devenait d epus en pls brisée

- Encore une fois je suis ravi d'avoir fait votre connaiss ... Oh toi salle truc je vais te faire la peau ...

En effet elle venait de voir se balader tranquillement dans le couloir la petite horloge de l'enfer, et évidement lorsqu'elle lui hurla dessus, la bestiole se mit a courir et a sauter par la fenêtre du premier 2tage où ce situer le CDI ... Emiro oubliant quasiment les parents de genos et le blond, se mit a le poursuivre, et comme si de rien n'était Elle aussi sauta du premier étage pour atterrir comme si de rien n'était dans la cours. Elle n'avait cependant pas remarqué qu'elle venait d'offrir un magnifique plan culotte au blond ... mais également au jeune bat qui sorter avec ses parents d'une réunion pile a ce moment là.
Emiro vis au loin Anko se faire emmerder par Garou, la brune hurla

- ANKO TICTAC EST LA ! AIDE MOI A L'ATTRAPER !


Saitama qui avait enfin réussit a plus ou moins ordonné els parents, voulais faire le tour de la cours pour voir où pouvais être sa belle ... Et c'est là qu'il vit tomber une masse brune devant lui qui partit en courant comme une furie ... et qui appeler Anko ... C'était quoi encore tout ce bordel ? Et soudain il se demanda si elle n'était pas entrain de parler du monstre qui les avait envoyé dans le passé ... Il se mit comme un con a courir après la brune, ne voulant surtout pas manquer quoique ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Mer 15 Fév - 17:50

Le discours de la belle brune sembla mettre un certains malaise dans l'ambiance et surtout une grande incompréhension, surtout quand elle changea brusquement de comportement, la regardant sauté par la fenêtre avec de grand yeux, le "petit" blond rougissant a la vu des sous-vêtement de la brune mais compter bien comprendre ce que c'était que tout se bordel, il suivit donc le mouvement, se précipitant dans les escaliers, ne faisant pas attention au fait qu'il avait un très léger saignement du nez.

La rouquine quand à elle, ce demandée si le blond platine allait avoir finis de la déstabilisée comme ça ? Et puis c'était quoi cette manie qu'il avait de toujours atterrir pile devant elle ? La rouquine rougit légèrement a son sous-entendu, se doutant très bien de pourquoi il était là, mais elle restée silencieuse, ne faisant que le provoquer de regard sans lui faire le plaisir de lui répondre. Honnêtement, avec ce qu'elle voyait aujourd'hui elle ne préférais même pas imaginer jusqu'où le Garou qu'elle connaissait et avec qui elle avait a peine quatre ans d'écarts était capable d'aller pour la faire tombée dans ses bras ... Heureusement pour elle, la brune arriva pile au moment ou l'adolescent c'était légèrement écarter, elle fronça les sourcils et le poussa suffisamment d'un coup de vent pour pouvoir suivre son amie, le "TicTac" courant partout en faisant des "Ghihihihihihi", essayant de fuir les jeunes femmes mais il ne pouvait rien faire dans le rez de chausser alors il sauta sur le mur pour gravir les étages en quelques bonds, laissant les deux demoiselles au sol.

- Vous ne m'attraperez jamais !!

La rouquine souri en lui envoyant une rafale de feu, prenant tout de même soin de ne toucher que le monstre et rien de ce qu'il y avait autour.

- C'est ce qu'on vas voir !

Pourtant, la pendule sur patte monter beaucoup trop rapidement alors elle utilisa sa maitrise de l'air pour se propulsée avec son amie a la poursuite de la créature, leurs petites chasse finissant sur le toit ... Alors que les héroïnes n'avait même pas fait attention qu'elles avaient attirer pratiquement tout le collèges avec elles. Le monstre horloge, coincé, n'avait absolument plus l'air de bonne humeur ... Et il se mit a leur gueuler après.

- Vous avez tout gâcher ! Lundi devait êtres le jour fatidique ou la tragédie se répète ! Mais il as fallut que vous me tombiez dessus avant qu' "il" ne vous élimine tous ! Vous allez me le payer ! MAGIE DU TEMPS !!

Le monstre pointa les jeunes filles de son sceptre d'ou commencer a sortir la fumé bleu clair qui commencer a leurs êtres familière alors elles n'eurent aucun mal a les esquiver, la rouquine la détruit même avec des lames de vents, retournant sa fumé contre lui-même.

~~~~~~~~


Emiro se laissa propulser par le vent de Anko pour arriver sur toit. Elle était bien décidé a l'obliger a tout remettre dans l'ordre avant de l'éliminer pour de bon ! Il était hors de question qu'il continue a faire mumuse comme ça avec leur vies. Cependant lorsqu'il parla du jour fatidique ... De la tragédie ... de l'élimination ... Etait il entrain de parler du meurtre des parents de Genos ... Emiro qui était déjà énervée devient juste folle a cet instant là. Comment oser t'il parler de ça alors qu'il venait de lui infliger une journée plus que difficile a supporter pour elle. La brune esquivait ses attaques, laissant anko détruire celles qu'elles n'esquivait pas et protéger ainsi ses arrières. D'une voix extrêmement froide emiro répliqua

- Anko, je m'occupe de lui, couvre mes arrière et les innocents ...

Elle avancer toujours vers tictac qui était bien obligé de reculer n'ayant pas d'autre issu. Il essayer de la toucher a coup de baguettes ... mais il trébucha et bascula du toit, tombant de nouveau dans la cours. Emiro sauta sans aucune crainte, sachant très bien que son énergie la protéger des dégâts de chute. Tic tac essaya évidement de repartir dans la foule, mais emiro bougea deux doigts et soudain des fils d'énergie sortirent de sa main et attrapèrent les petites jambes de l'horloge. D'un mouvement violent en bougeant le bras elle l'envoya contre un mur pour le sonner un peu avant de faire de faire un mouvement brusque du bras, ramenant soudain a elle les fils d'énergie et donc l'horloge, qui s'écroula a ses pieds. Pieds qu'elle mit avec violence dans sa tête

- Alors connard c'était ça ton but depuis le début ... Faire que Genos et Saitama bascules et n'arrive plus a se tenir et détruisent tous ... Et puisque ça n'as pas marché ... Tu veux me faire affronter le cyborg ... Tu veux me les montrer entrain de crever ... Je vais te détruire ...

Et soudain elle commença a absorber petit a petit son énergie vitale. On pouvais clairement voir le flux d'énergie sortir de son corps d'horloge et entourer la brune. L'air vibrer autours d'elle ... Il faut dire qu'en tant normal l'énergie qu'elle absorber la soigner ou était directement réutiliser pour combattre ... alors que là elle n'avait ni besoin de soins, ni besoin de la décharger sur d'autre ennemie ou dans des techniques de combats ... Ainsi l'air s'emplissait d'énergie, ce n'était pas réellement dangereux , du moins tant que la brune n'en décidé pas autrement ... mais clairement on sentait bien qu'il ne faillais mieux pas s'en approcher.


Garou était restait con lorsqu'il sentit un courant d'air le dégager encore plus de la rousse ... et voir partir els filles en courant après un petit truc qui gueuler. Il décida donc de suivre le mouvement de Saitama, et de genos au loin et de les suivre. Et c'est là qu'il vit sa rouquine lancer des flammes, puis les propulser sur le toit comme si de rien n'était ... Avant de voir la brune sauter ... et faire des truc chelou avec il ne savait pas quoi. En tout cas les filles puait la puissances et la force ... Et bon dieu qu'il adoré ça ... Franchement il se demander même si il commencer pas a avoir une demie mole devant tout ça. Cette rousse, qu'est ce qu'elle lui plaisait ! Elle maitriser eau, air, feu ... C'était tellement badass ! Il ricaner de contentement, adorant ça. Il s'approcha de Genos et de Bat

- Putain qu'elles sont bonnes ! Vous trouvez pas ? Et puis Anko ... mon dieu cette femme je la veux pour moi tout seul !


Saitama était a peut prés dans le même etat d'esprit que le blond. Il trouvait Anko incroyable, magnifique, tellement puissante ... C'est donc ça la femme de sa vie dans le futur ? Mais comment pouvait il bien avoir réussit a plaire a une femme aussi forte ? Il faillit tuer du regard Garou lorsqu'il l'entendit dire qu'il voulait Anko pour lui tout seul ... mais bon ce n'était qu'un gosse, il n'aller pas lui faire la guerre ... Etant loin de s'imaginer que dans le futur ... Il était bien a deux doigts de la lui faire. Franchement en tant que surveillant il était censé faire quelque chose ... mais comment voulais vous arrêter ces deux filles ? Sérieusement ? Il préféra donc ne pas intervenir, mais garder un œil tout de même sur les fille et sur l'horloge parlante, histoire de pouvoir arrêter cette dernière si elle essayer de s'enfuir de la torture que lui faisait Emiro. Cependant il se demandais si elle n'y aller pas un peu fort ... Après tout si c'était l'unique moyens pour elle de retourner dans leurs temps ... il fallait peut être aps la tuer tout de suite ? Il espérer qu'Anko saurait arrêter l brune a temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Mer 15 Fév - 19:10

Le futur cyborg et le futur classe S n'en croyaient pas leurs yeux, tout comme le professeur d'histoire qui ne pouvaient pas lâchers leur regard du combat des filles et encore moins de la brune qui avait totalement changer de caractère. Contrairement a Saitama, Genos avait moins d'information sur le futur et avec ce qu'elle lui avait dit ... Il ne savait plus trop quoi pensés, complètement sous le charme alors qu'il ne saisissait pas la gravité de la situation... Bien sûr, quand Garou vint faire sa réflexion, les deux petit héros semblait pas loin d'êtres dans le même états que lui, si ce n'est plus vu le "petit bonus" qu'ils avaient vu.

- Tu te répète Garou ! Mais elles sont juste ... Fantastique.

Et par "elles" le blond voulait surtout parler d'Emiro qui sur le moment... Devenait limite effrayante mais ce n'était pas pour lui déplaire... Bien qu'il savait que quelque chose n'était pas normal...

- OK !

Habituellement, la rouquine souriait toujours pendant un combat, d'ou son surnom d'héroïne, mais là ce n'était pas le cas, il y avait les vies des personnes qu'elles aimaient en jeux alors elle comprenait la colère de son amie, mais elle sentait aussi que quelque chose n'allait pas... Elle obéit cependant pour la protection, faisant pété la citerne d'eau du collège pour les protéger dans un dôme d'ou sortait parfois des pics de glace contrant les attaques du monstre ou qui au contraire, l'empêcher de s'enfuir trop loin... Pourtant, la jeune femme ne quitta pas son amie du regard et quand elle la vis commencer a disjonctée elle eu un mauvais pressentiment elle plaqua donc son pied au sol avant de remonter son poing faisant ressortir un immense mur de terre qui sépara la brune et le monstre.

- Emiro, STOP ! On as encore besoin de lui !


~~~~~~~~


Emiro recula finalement lorsqu'elle fut séparée de tictac par le mur de terre d'anko. Elle avait un regard sombre et serrait les poings pour se retenir d'y retourner et se calmer. Elle finti tout de même par donne run violent coup de point dans le mur de terre d'Anko, mais étrangement la terre n'explosa pas comme l'aurait fait n'importe quel coup de poing, mais elle sécha, disparaissant en un tas de poussière sans aucune vie a l'intérieur... poussière qui ne tarda pas disparaître également. La brune passa une main dans ses cheveux et regarda la rousse

- Oui, mais démerde toi pour qu'il nous ramène maintenant ! ... Je ne veux plus les voir Anko, je ne peux plus les voir alors que je sais ce qui va leur arriver !

Elle hurler presque alors qu'elle pointé Genos et ses parents des doigts, les larmes coulant le long de ses joues.

- J'en peux plus Anko ... Fait nous retourner a la normal ou je le tue ... il joue avec nos vies comme si ... ramène nous !
Elle ferma les yeux et se laissa tomber contre le mur laissant ses larmes couler en silence.


Lorsque Saitama vu le mur séparer les filles de l'horloge, il avait par instinct foutu son pied dessus histoire d'être certains qu'il n'en profite pas pour filer. Il regarda Anko droit dans les yeux lorsque le mur disparu. Il ne savait pas réellement de quoi parler la brune vis a vis de genos, mais il comprenais très bien que c'était le moments pour elle de retourner d'où elles étaient venue. Il la regarda avec intensité et lui sourit doucement

- Elle a raison Anko, il est temps je pense ... Toute façon on se retrouve là bas quoiqu'il arrive !

Il attrapa l'horloge en salle état après le déchainement de la brune et se dirigea vers sa rousse qu'il embrassa tendrement sur le front la laissant s'occuper de tictac, ne sachant pas quoi faire.


Garou leva un sourcil en entendant la brune péter son cable en pointant genos et ses parents. Il s'apporcha du blond et lui dit calmement

- Elle est flippante la votre en fait !

Cependant il restait impressionner et souriant devant la rousse. Que dire de plus, elle était fabuleuse, car en plus des trois autres éléments elle venait aussi de maitriser la terre ... c'était incroyable ... et c'est alors qu'il perdit son sourire en voyant cet tête de con lui embrasser le front . Mais pour qui il se prenait ce mec ? D'où il touchait sa rousse ? Le petit démon tait prés a aller chercher la bagarre ... Mais il se fit retenir par quelqu'un. Il croissa les bras, visiblement très mécontent, tuant du regarde Saitama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Mer 15 Fév - 19:56

Bien sûr, le publique ne comprenait pas ce qu'il se passait, sauf Nakio... Et le futur grand blond fixé la brune, se sentant mal sans savoir pourquoi, avant de retenir le petit monstre par le bras, ne voulant pas qu'il rajoute déjà plus de pagaille qu'il y en avait.

Instinctivement, la rouquine ne pus s'empêcher de prendre l'autre héroïne dans ses bras pour la réconfortée pendant un instant, son cœur serrer en sachant ce qui les attendaient aussi... Elle regarda cependant avec douceur son brun avant de lui répondre.

- Oui, je sais.

Elle attrapa donc le monstre par sa cape, du feu sortant de son autre mains, son regard ayant complètement changer alors qu'elle en oublier les élèves et leur parents.

- Toi ! Tu ferais mieux d'arranger tout ce bordel... TOUT DE SUITE !

Le monstre trembler en regardant les jeunes femmes tours a tours, il était terrifier, ça se voyait et il s'en voulait terriblement d'avoir échoués.

- Pauvres idiotes, on ne peu pas tuer le temps ! Je sais ce que vous risquer de devenir toutes les deux ... Vous auriez mieux fais pour tout le monde de vous laissée faire ... Mais soit.

Il cria une nouvelle fois son fameux "Magie du temps" et tout fût recouvert de fumés, seul les filles semblait encore visible au milieux de tout ça. Quand le fumé se dissipa, les filles se retrouvèrent en plein milieux d'un parcs, la brune accouder contre un arbre, les garçons et le monstre volatiliser.

- Je crois qu'on peu rentrer chez nous ...

Elle lui tendis la main, et par "chez nous" elle voulait surtout parler de l'appartement des garçons, elle mourrais d'envie de les retrouver ... Et surtout de savoir s'ils allaient bien et s'ils se souvenait de quelque chose ou de rien du tout.

~~~~~~~~


Emiro laissa faire la rousse. De toute façon là elle n'allait pas servite a grand chose, cependant elle ne pu s'empêcher de marmonner un "au moins on peu le faire taire" lorsqu'il gueuler qu'on ne pouvais tuer le temps. Emiro soupira lorsqu'elles finirent par apparaître dans un parc. Elle se sentait soulagée, mais alors terriblement soulagée d'être enfin a leur époque. Cependant elle se demandait bien dans quel état elle aller retrouver son blond ... après tout avant qu'il rajeunisse, ils étaient a deux doigts de la buter presque. Ils se fuyaient ... Elle souleva un peu son haut et remarqua la presence du suçon ... Bon elle préféra faire celle qui n'avait rien fait ... si ça poser problème, elle aviserais sur le moment. Elle hocha donc la tête et suivit la rousse silencieuse. Et lorsqu'elles pénétrèrent dans l'appartement des garçons, Emiro eu tout de suite le réflexe de chercher Genos du regard.

Saitama était dans son salon comme un con. Il ne comprenait pas trop pourquoi mais il se sentait bizarre là. Il avait des relent de souvenirs bizarres de sa période de surveillants ... mais pourquoi il pensait à ça ? Alors qu'il n'y avait aucune raisons qu'il se souvienne de ça ... Il s'affala sur le canapé demanda a Genos, sans savoir dans quelle pièces il était

- Hey Genos ... tu te sens pas un peu bizarre ?

Il voulait savoir si c'était juste lui qui c'était endormis et avait fait un étrange rêve ou si les deux avait eu cette étrange sensation. C'est a ce moment qu'il vit rentrer les filles qui semblait paniquée.

- Hey Anko ça va ?

Il se leva et la prit dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   Mer 15 Fév - 20:44

Le cyborg avait l'impression de s'êtres assoupis dans la cuisine, il avait mal a la tête et regarda curieusement son maitre, l'espace d'un instant il eu l'impression de le voir ... Avec des cheveux? Mais cet hallucination ne duras que quelques secondes et il devait avoué qu'il se sentait aussi... "différent" de d'habitude, surtout très confus également, et visiblement c'était aussi le cas de son maitre...

- "Bizarre" comment Sensei ?

Mais il n'eut pas le temps d'avoir une réponse que les filles arrivèrent et quand la brune rentra dans l'appartement, il eut l'impression de sentir son cœur faire un bond dans sa poitrine mais ça aussi... Ce n'était plus possible. Il détourna donc le regard, se souvenant qu'il était toujours en colère contre elle même s'il était largement plus apaiser qu'avant, il ne savait pas ce qui lui arriver mais c'était vraiment trop étrange.

L'héroïne y était aller mollo sur le chemin pour son amie, essayant de lui laisser le temps de se remettre de ses émotions et de se préparer a ce qui aller suivre, mais quand elle revis SON chauve elle ne pus s'empêché de se jeter sur lui, le serrant dans ses bras en retour avant de se mettre a poser des questions en boucle.

- Oui, nous ça vas, mais vous vous allez bien? Vous êtes vous même? Pas d'impression étrange ou de ressentis ? De souvenirs différents ?


~~~~~~~~~


Saitama la prit dans ses bras et ne la lâcha plus. Etrangement il avait la sensation qu'il venait de la quitter avec un pincement au cœur ... Peut être après la petite histoire avec Garou ? Il ne saurait trop dire, mais il était heureux de la voir. Il hocha un sourcil et demanda étonné

- Heu si un peu pourquoi ? ne me dit pas que le monstre nous a fait aussi faire un voyage dans le temps ? ... Sa expliquerais ems souvenir de ma période pion ... Et la sensation d'avoir des cheveux .... Anko on a rajeunit ?

Maintenant qu'il pensait à ça, tout semblait devenir bien plus clair et logique dans son esprit ! Mon dieu mais ça voulait dire qu'elle l'avait vu avec des cheveux. Il lui attrapa soudain els épaule et la regarda droit dans les yeux

- Tu m'as vu avec des cheveux ? Alors j'étais comment ? Ca va ? je te plait toujours ?

Cependant en remarquant l'air un peu déprimé de la brune, il décida de tirer Anko avec lui dans sa chambre, histoire de laisser les deux autres tranquille.

Emiro eu un sourire doux en voyant les deux autres se câliner et surtout Saitama s'inquiéter de savoir si sa dulciner l'aimais toujours même en chauve. Pour dire vrais la brune éviter pour le moment de regarder Genos. Saitama avait perdu des cheveux ... Mais Genos avait perdu tellement plus selon elle a cet instant, elle n'était pas certaine de réussir a retenir des larmes en le regardant. Lorsqu'elle remarqua l'attention du chauve, emiro sourit, c'était vraiment un chic type. Elle se décida enfin a le regarder, elle sentait qu'il était toujours en colère mais bien moins qu'avant l'échange dans le temps. Elle l'observa un moment en silence avant de dire doucement

- Ca va Genos ?

Elle s'approcha de lui, tendit la main vers sa joue pour le caresser ... mais se stoppa en chemin détournant le regard, n'osant pas le toucher, ne sachant pas si il était encore en colères ou non. Elle soupira et se retourna

- Je vais me changer, si tu veux parler ...

Et elle alla dans la chambre du blond, se déshabillant en silence, oubliant a cet instant le suçon, étant en effet trop perturbée par le blond et les souvenir des parents de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour en Arrière Chibi!Boys !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour en Arrière Chibi!Boys !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ForumTestHabillage :: Votre 1ère catégorie :: RolePlay-
Sauter vers: