AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'amertume de la défaite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: L'amertume de la défaite.   Ven 25 Aoû - 3:18

Tu t'attendait à quelque chose?

L'amertume de la défaite.



L'albinos inspira profondément rassemblant tout le courage et la force qui lui resté, ils avaient perdu ... Et le verdict venait de tomber. Un verdict lourd qui le séparé de son frère...

Voilà donc ou toute cette folie les avaient menés ? Tout ce sang versé ? Et visiblement ce cauchemar continuer d'une façon différente ... On le séparait de sa famille et on lui demander d'accepter ça docilement, parce qu'il avait perdu, choses qu'il ne pouvait pas faire parce qu'il avait bien trop de fierté pour ça. Il sentait son estomac se serrer et tout le poids de la guerre sur ses épaules, le moindre de ces muscles contracter lui faisait mal et il avait l'impression que ces blessures fraîchement soignée et bander le brûler de l'intérieur, mais il s'en fichait, après tout, il était le grand, le génialissime Prusse! Ou du moins ... C'est ce qu'il se répéter encore et toujours pour garder la face devant l'humiliation de cette défaite, au fond, la seule chose qui avait une réelle importance, c'était que Ludwig aille bien et pour ça, il était prêt à tout, il devait rester fort, non, il serait toujours fort, il prendrait tous, tout le poids de leurs erreurs, tout le poids de leur peine sur ses épaules s'il le pouvait, ce montré comme un grand-frère exemplaire et digne, alors s'il devait suivre le russe... Il le ferait, même à contrecœur.

Le prussien accepta donc sa punition et visiblement, ils s'attendaient a plus de résistance de sa part, mais il le savait, il le savait que si son frère et lui opposer trop de résistance le blond allait le payer encore plus chère et ça, Gilbert ne le supporterais pas, et puis il était lassé de ce long combat et des massacres qu'ils avaient engendrés et protester n'aurait servi à rien à part empirer les choses, ils avaient perdu, ils n'avaient pas leurs mots à dire ... Même s'il en mourait d'envie.
Le regard vague, il observa Françis lui passer les menottes aux poignets, il trouva d'ailleurs ce geste complètement stupide, il venait d'accepter alors pourquoi faire ça ? Ce n'est pas comme s'il allait fuir ou tenter quelque chose qui serait vouée à l'échec, il n'était pas stupide, il savait qu'il ne pouvait rien faire. Ou alors ... C'était peut-être une image, un geste ironique pour lui montrer qu'il venait de définitivement perdre sa liberté ?

Il aperçu du coin de l'œil son chère petit frère retenu d'avance par l'Américain, on pouvait clairement voir son envie de ce précipité vers lui et le retenir, l'empêcher de partir.

- B-Bruder ! Nein !

Le blond fit un pas en avant, mais on lui barra la route et le regard des deux frères se croisa, Gilbert senti comme une secousse au fond de lui avant que son estomac ne se noue davantage et qu'il est une boule dans la gorge en voyant ce visage, le visage de Ludwig déformer par la détresse et l'horreur de perdre son grand-frère, ses yeux bleus implorant, l'albinos ne supporter pas de le voir comme ça... Totalement impuissant ... Il pensa brièvement que ; heureusement, les Italiens et le japonais n'étaient pas là, Felicianno aurait déjà fondu en larmes depuis un moment et, honnêtement, il n'était pas vraiment doué pour les adieux déchirants. Pourquoi fallait-il que tout cela soit aussi difficile ? Alors, pour l'apaiser, il tourna la tête vers lui avec un grand sourire se voulant rassurant, parlant d'une voix tout aussi rassurante.

- Ne t'inquiète pas pour moi West. Tout va bien se passer ...

Le prussien avait beau avoir dit ça, il ne savait strictement rien de ce qu'il l'attendait, de ce qu'Ivan lui réserver et il ne l'avouerait jamais, mais ça le terrifier, et il ne laissa rien paraître, ni la peur ni la douleur. Son ego ne lui permettait simplement pas, même dans une situation pareille, alors il continua de sourire, regardant l'allemand passer une main devant son visage et a en jugé par ce tremblement, il devait sûrement pleurer silencieusement. Gilbert maudit son impuissance, il maudit aussi ce silence, ce silence dérangeant qui régner dans la pièce comme si personne n'osait rien dire ou ne voulait tous simplement rien dire, ça l'agacer, mais en même temps, il y avait tellement de sentiments, dont certain contradictoire et de choses qui se bousculaient dans sa tête qu'il sentait qu'il allait être à bout, il devait lutter pour ne pas que les larmes ne lui monte aux yeux à son tour, avalant péniblement sa salive...

Brusquement, il sentit une main se poser sur son épaule, le sortant de son tourbillon de pensées. Il n'avait pas besoin de tourner la tête pour voir de qui il s'agissant, il savait pertinemment que c'était le russe et que ce geste voulait surement dire qu'il était temps de partir, seulement l'albinos ne voulait pas, son cœur loupa un battement quand il croisa les deux orbes violettes, non, il ne voulait pas ça, il aurai préféré serrer son frère dans ses bras une dernière fois, lui dire au revoir correctement, mais il ne pouvait pas et il sentait qu'aucun refus de se plier ne serait pardonné alors il pivota et tourna le dos a son bruder sans rien dire de plus, suivant le russe hors de la salle tendit que son visage s'assombrissait, refusant de jeter un regard derrière lui, aussi formidable qu'il pouvait l'être, il n'était vraiment pas douer pour les séparations et il détester les adieux ...



Dernière édition par Grand Duc le Ven 25 Aoû - 3:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org En ligne
Grand Duc
Admin
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22
Localisation : Juste derrière toi!

MessageSujet: Re: L'amertume de la défaite.   Ven 25 Aoû - 3:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtesthabillage.forumactif.org En ligne
 
L'amertume de la défaite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» est un widget si oui comment faite on pour un fair un si non c'est quoi
» Mise à Jour faite ou pas faite
» Coquelicot *
» Comment changer la toute dernière ligne (screen)
» Requête d'adhésion à un groupe faîte par un membre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ForumTestHabillage :: Votre 1ère catégorie :: RolePlay-
Sauter vers: